Comment bien choisir son stage BPJEPS AF / AGFF ?

 Choisir son stage BPJEPS AGFF – Interview de Loïs Monaco

Dans cette interview exclusive, Loïs Monaco va vous donner les clés pour bien choisir votre stage BPJEPS AGFF. Le choix du stage est en effet déterminant et influencera énormément votre formation. Le choix n’est donc pas à prendre à la légère.

Loïs Monaco est intervenant principal en mention D à Horizon, un centre de formation BPJEPS AF / AGFF. Il est également jury BPJEPS AF / AGFF et a  co-créé avec Anaïs Royer un studio de coaching. Il a préparé et prépare encore aujourd’hui des sportifs de haut niveau (Yannick Agnel, champion olympique de natation en 2012, Maxime Nocher, champion du monde de Kite-surf…) et des équipes pro telles que le Nice Volley-Ball.

Loïs Monaco abordera notamment les points suivants :

  • Quelle priorité donner pour un stage BPJEPS AF / AGFF ? Le club ou le tuteur ?
  • Les priorités sont-elles différentes entre un stage BPJEPS AF / AGFF en option « cours collectifs » / mention C et un stage BPJEPS AF / AGFF en option « haltérophilie, musculation » / mention D ?
  • Mieux vaut-il choisir une chaîne ou une structure indépendante ?
  • Pour l’option « haltérophilie, musculation » / mention D, dans quels cas est-il judicieux de choisir un studio de coaching ou une box CrossFit ?
  • Il y a-t-il un intérêt à choisir un club low cost ?
  • Dans quels cas est-il judicieux de demander un contrat d’alternance ?

Loïs Monaco vous réserve à la fin de l’interview une surprise : une opportunité en or à saisir très rapidement.

(nb : les annotations et liens fonctionnent sur PC et MAC mais pas encore sur les tablettes et smartphones)

Retranscription d’interview de Loïs Monaco

Dans cette interview, Loïs Monaco va vous donner les clés pour bien choisir votre stage BPJEPS AGFF

 

Bonjour Loïs

 

Salut Fred

 

Loïs Monaco est intervenant principal dans un centre de formation BPJEPS AGFF en mention D. Il a créé son studio de remise en forme appelé La salle. Il est également préparateur physique de grands champions comme le champion olympique de natation Yannick Agnel et le champion du monde de Kitesurf Maxime Nocher. Récemment, il va participer au tournage et au lancement du premier site VOD (vidéos à la demande en ligne) « We are Fitness » avec Anaïs Royer.

 

Lorsqu’un étudiant doit choisir un stage BPJEPS AGFF, que doit-il voir en priorité? La salle, l’environnement géographique, les machines mises a disposition ou plutôt le tuteur et ses qualités?

 

Je vais tout d’abord rebondir sur ce que disait Anthony la dernière fois, ça dépend aussi du projet personnel et de ce que la personne est et ce dont elle va avoir besoin. A savoir qu’une structure va amener certains éléments et un tuteur d’autres. L’idéal est d’avoir une très bonne structure avec un très bon tuteur. La structure peut amener un cadre de travail varié, beaucoup d’activités, beaucoup de matériels de musculation et permettre, quand elle est grande, d’avoir accès à beaucoup de personnes différentes. Et avoir un bon tuteur qui s’occupe de vous, qui reste proche quand vous en avez besoin est aussi quelque chose d’essentiel. Donc c’est une réponse mitigée et ça reste au cas par cas, il faut aussi laisser parler le feeling que vous avez avec les personnes et comment on vous accueille pour prendre votre décision qui va effectivement être une décision très importante.

 

Selon si les étudiants sont en mention D, C ou les deux, est-ce que les critères de choix sont différents?

 

Oui. Quand on est en deux mentions il ne faut pas oublier que c’est une année de travail très exigeante etque le rapport 50/50 entre l’étudiant et la structure est très important. La structure va vous demander beaucoup de choses, notamment si vous avez aussi la mention C. Ils vont vous demander à un moment de participer, de donner des cours et peut être même au bout de 6 mois de stage de faire des remplacements donc apprendre des chorés ou les créer.

 

Et donc pour des étudiants qui sont plus en mention D, du coup est-ce que le choix est un peu plus vaste?

 

Ce qui est important en mention D, c’est qu’on vous laisse un accès au client, c’est-à-dire est-ce que vous allez avoir la possibilité à un moment d’être en contact avec des clients, de les coacher et de faire une évaluation telle que vous allez l’apprendre en cours, de commencer à faire vos armes. Ce n’est pas évident car beaucoup de structures sont réfractaires car elles veulent apporter une certaine qualité. Et en tant que jeune étudiant ils ne sont pas encore sûrs de vos compétences donc c’est le deal de départ que vous devez négocier : savoir si  un moment dans l’année vous allez avoir la possibilité peut être d’avoir un cobaye un mois, quelqu’un de l’extérieur qui vient dans la structure pour que vous puissiez travailler avec ou peut être des clients avec lesquels vous allez pouvoir faire vos premières armes. Pour la mention D c’est ce qu’il y a de fondamentale.
Pour la mention C c’est la quantité de travail qu’on va demander sachant qu’on a aussi besoin de temps pour préparer son examen.

 

Si on s’intéresse au stage BPJEPS AGFF en mention D, il y a la possibilité de faire son stage dans un club de fitness classique mais également dans un studio de remise en forme ou une box cross-fit. Dans quel cas conseillerais-tu aux étudiants d’opter pour un stage dans un studio comme le tien ou dans une box cross-fit?

 

Je pense que ça doit encore correspondre au projet personnel de chacun.
Pour les profil cross-fit qui veulent évoluer dans ce métier, la box cross-fit  l’avantage d’être directement dans l’environnement. Dans un studio comme le mien, on cherche des gens qui ont déjà une certaine expérience professionnelle, pas forcément dans le fitness mais qui n’ont pas tout à apprendre des relations entre professionnels sur un lieu de travail, qui ont conscience qu’il faut faire tourner la structure.
Dans une grande structure, si elle est bien organisée et si il y a beaucoup de processus, c’est très intéressant pour former un jeune, c’est-à-dire qu’il va avoir des horaires précis, des process de travails, des process de fonctionnements par rapport à l’accueil, aux commerciaux et aux premiers inscrits.
Donc il va, comme en apprentissage, apprendre le travail surtout si c’est une première formation ou un premier emploi.
Pour parler du low cost, ils ont aussi un profil intéressant pour les personnes très indépendantes. Ils n’auront pas autant d’individualisation que dans un studio de coaching ou autant de procédures que dans une grande salle.
Pour les personnes qui ont déjà eu des formations, sont plus indépendants et veulent tester leurs idées sur le coaching, parfois le low-cost est la structure idéale pour faire ses armes sans avoir toujours quelqu’un derrière soi.
Donc selon les profils, si on a plus ou moins d’expériences professionnelles, si notre projet professionnel est plus ou moins arrêté ou si on a besoin de plus ou moins d’indépendance, on peut choisir une structure bien spécifique. Mais aucune des structures n’est à bannir.

 

Lors du premier rendez-vous où vous allez rencontrer le manager de la structure, même si vous stressez et que vous devez vous vendre, il ne faut pas avoir peur de poser certaines questions (sans parler d’exigences) mais pour savoir ce que la structure va aussi vous apporter.
Il ne faut pas oublier que vous apportez une main d’oeuvre gratuite à la structure et que pour certaines, prendre des stagiaires est dans leur modèle économique, c’est-à-dire qu’ils en ont besoin financièrement.
Donc vous pouvez négocier comme par exemple avoir moins de charge de travail deux mois avant votre examen par exemple.

 

Il y a la possibilité d’avoir un stage BPJEPS AGFF, ce qui est le plus répandu, mais il y a également la possibilité d’avoir des contrats d’alternances. Est-ce que tu pourrais donner une explication sur les contrats d’alternance et l’intérêt pour un étudiant.

 

Je suis issu d’un contrat d’alternance. Généralement dans une structure, la personne qui est en contrat d’alternance est un peu plus privilégié par rapport à un stagiaire. Il a été choisi pour ses qualités et ça arrive parfois que quelqu’un qui est mention C est drafté par une structure pour ce qu’il apporte en mention C et que la structure veut lui faire passer la mention D donc le prenne en contrat d’alternance. La clé en revient à l’entretien de départ: il ne faut pas avoir peur de proposer à la structure un contrat d’alternance et avoir comme plan B de candidater pour un stage BPJEPS AGFF. Le contrat d’alternance est rémunéré en fonction de l’âge de la personne, généralement quand une structure prend quelqu’un en alternance il y a aussi un contrat en CDI à la clé. Donc si votre projet est d’être salarié, ça peut être une option intéressante dans votre recherche.

 

Donc toi tu as déjà eu des stagiaires dans ton studio de coaching La salle situé à Cagnes-sur-Mer dans les Alpes maritimes. Est-ce que tu aurais justement des besoins futures de stagiaires?

 

Oui, avec Anaïs on cherche un stagiaire pour cette année. Nous on se concentre uniquement sur la mention D. On cherche un stagiaire avec un profil 25-35 ans qui a déjà eu une expérience professionnelle, qui est passionné par le sport et pratiquant de musculation. Tout en sachant que nous apportons beaucoup à nos stagiaires comme des cours particuliers en plus des cours de l’examen, des tableaux, etc. On s’assure qu’ils ne soient vraiment pas lâchés.

 

Et pour quand recherchez vous ce stagiaire?

 

Dans la période en ce moment, on a déjà un stagiaire qui est bloqué à partir de mai de l’année prochaine mais pour un organisme particulier (l’armée). Donc nous attendons vos candidatures.

 

Si vous souhaitez postuler à La salle pour un stage BPJEPS AGFF très enrichissant, vous pouvez cliquer sur le lien : www.lasalle-coaching.com
Ou directement écrire à l’email suivant: contact@lasalle-coaching.com

 

Si vous n’avez pas encore choisi votre centre de formation et que vous préparez encore vos examens, vous pouvez cliquer sur ce lien pour la formation « Comment réussir son concours d’entrée BPJEPS AGFF?« qui est une formation pour la partie physique, écrite et orale. Et si vous n’êtes intéressé que par la partie écrite et orale, il y a une formation spécifique plus courte : Réussir ses épreuves écrites et son entretien oral BPJEPS AGFF

 

4 commentaires

Rajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.