Cycles d’entraînement. Lesquels ? Dans quel ordre ?

Programmation cycles d'entraînement Devenir coach sportif Diplôme BPJEPS AGFF formation coach sportif

Cette leçon est essentielle dans la programmation de vos cycles lors de la préparation de votre dossier de prise en charge en musculation.

 

Quels sont les différents cycles d’entraînement ?

Comment s’articulent-ils les uns par rapport aux autres ?

Le tableau de synthèse ci-dessous vous permettra d’y voir plus clair.

 

 

 Livret gratuit à télécharger : cliquez sur l’imageVisuel Livret PENDANT

 

Dans l’ordre chronologique, nous avons :

 

Cycles Type de force Période Réflexion
Adaptation anatomique Force endurance PPG Je prépare mon corps
Hypertrophie Force endurance PPO Je développe mon corps
Force max Force max PPO Je franchis un pallier / Je développe mon capital
Transfert Force vitesse
Force PuissanceForce EnduranceEndurance Puissance
PPS En vrai ça donne quoi ?
Maintien Dépend de l’activité PPO + PPS Je conserve mes acquis
Transition Repos Je reconstitue mes réserves

 

Lexique :

  • PPG = Préparation Physique Générale
  • PPO = Préparation Physique Orientée
  • PPS = Préparation Physique Spécifique

 

 

La PPG, pourquoi ?

  • Développe la force de tous les groupes musculaires sans référence à la spécialité
  • Pour un débutant : hausse progressive des capacités motrices
  • Pour un confirmé : hausse des indices de force généraux

 

Pour un confirmé, la PPG peut être utilisée par exemple :

  • Lors d’une reprise de l’activité (suite à des blessures par exemple), pour repartir sur un travail général
  • A l’intérieur d’un cycle, pour apporter de la variété

 

 

La PPO, pourquoi ?

  • Orientation du développement de la force vers la discipline pratiquée ou l’objectif désirée
  • 3 critères peuvent être considérés :
    • Anatomique : développement des groupes musculaires les plus sollicités
    • Musculaire : solliciter le régime principal de contraction
    • Gestuel : recherche à se rapprocher des mouvements de la discipline pratiquée

 

 

La PPS, pourquoi ?

  • Elle permet au sportif d’effectuer le transfert des qualités acquises vers les qualités nécessaires à la performance
  • Gestes techniques constituent la base des exercices de renforcement spécifiques

On utilise généralement des résistances égales ou 10% supérieures à celles de la compétition

 

 

Quelques exemples de PPS :

  • Pour un culturiste : sécher en gardant sa masse musculaire
  • Pour un volleyeur : pouvoir sauter sans problème 200 fois durant le match

 

 

Un exemple de PPO + PPS pour un culturiste :

Pour simplement maintenir, continuer par exemple à faire de l’hypertrophie et de la force, avec des charges identiques, mais en réduisant le volume (3 séries au lieu de 4 par exemple).

 Avez-vous encore des doutes sur comment enchaîner les cycles ? Posez vos questions en commentaire !

 

Livret gratuit à télécharger : cliquez sur l’image

Visuel Livret PENDANT

One commentaire

Rajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.