Comment bien monter son dossier BPJEPS « Performance » ?

performance bpjeps af volley

Livret gratuit à télécharger : cliquez sur l’image

Visuel Livret PENDANT

Le dossier « Performance » : lien avec la préparation physique

Lors de la constitution du « dossier péda » pour l’UC 3 du BPJEPS AF ou les UC 5 à 9 du BPJEPS AGFF, vous pouvez avoir un sujet de type « performance ». Autrement dit, vous cherchez à améliorer les performances d’un athlète dans son sport de prédilection (rugby, volley…). C’est le sujet qui se rapproche le plus de la préparation physique.

Je vais me pencher plus particulièrement sur la partie où l’on pose les postulats de départ à partir du sujet. Nous nous baserons ici sur un cas concret pour étayer les explications.

Oui, il faut pour créer la séance que l’on va présenter savoir où le sujet en est dans sa planification mais aussi toute une masse de détails qui font que l’objectif performance est atteignable.

 

Questions à se poser et éléments à connaître chez le sportif

Pour un sujet santé ou bien-être, nous pourrons le gérer nous seuls sur son entraînement sportif. On lui donnera par exemple du travail haut volume sur de la course et en même temps du travail haut volume sur de la musculation.

Pour un sujet performance, la plupart du temps, son activité sportive est définie pour tout ce qui est technico tactique. On devra alors faire nos séances en rapport à ce qu’il fait comme type de séance propre à son sport. Mais aussi le poste qu’il occupe, ses antécédents, ou encore les particularités de son sport. Où les forces sont-elles en action (lorsqu’un footballeur tape dans un ballon est-ce une action pivot hanche ou une action genou par exemple). Quand est-ce que le sportif a des échéances (match, compétition…) ? Est-ce un sport où, en saison, on peut gagner en masse muculaire ? Ou bien un sport où on essaie de le maintenir ?

Autant d’interrogations que l’on doit se poser dès la fondation du dossier si l’on veut qu’il soit béton. Mais aussi, comme le BPJEPS AF / AGFF vous permettra de travailler dès son obtention, des questions à se poser maintenant au-delà de l’épreuve. Parce qu’une fois le diplôme en poche il faut être capable de se lancer.

 

Un livre pour vous aider

Je ne vais pas entrer dans le débat de la réelle notion de performance dans le sport mais le livre d’Isabelle Queval S’accomplir ou se dépasser : Essai sur le sport contemporain vous sera d’une aide précieuse.

Qui n’est pas dans la performance après tout ? Du moment où l’on regarde le chrono d’un vélo ou que l’on veut baisser ses BPM, on est en quelque sorte déjà dans de la performance.

 

Exemple : « Volleyeur de 25 ans veut améliorer sa détente »

Je ne vais poser que des questions. Pas de réponse car la préparation physique est un sujet à débats. Lorsque l’on donne son dossier, toute idée, si elle est logique, est bonne… Même si ça n’est pas l’école de pensée de l’examinateur.

A partir de là il y a les classiques à dresser :

– Combien de séances par semaine ?

– Les tests à établir

– Son profil familial

 

  1. Le cadre du sport

Après, en performance il est bon d’entrer des notions de calendrier : tous les combien ont lieu les matchs ? Mettre de la force 24h avant un match, est-ce une bonne idée ?

A quel moment de la saison est-on ? En pré-saison tout est possible. Pendant une trêve internationale, Noël ou en fin de saison (juste avant l’intersaison) les possibilités de travail sont plus larges.

Cela peut sembler excessif mais un dossier bien ficelé dès le départ nous permet d’éviter nombre de questions et de maîtriser son sujet. Toutes les réponses se trouvent sur les sites officiels des fédérations du sport en question. Ici le volley.

 

Planification classique linéaire :   

                                            Pour une image plus nette, cliquez dessus !                                           

performance bpjeps programmation lineaire

 

 Planification pendant une saison sportive :

Pour une image plus nette, cliquez dessus !

performance bpjeps planification saison sportive

 

  1. Le sportif

Ensuite, on entre dans le cadre du sportif en lui-même.

Performance ? Il a donc déjà fait de la musculation (en théorie, en réalité c’est un peu différent). Quand on le prend en main, où en est-il dans sa planification ? Est-ce une bonne idée de lui faire travailler son explosivité ou sa puissance alors qu’il vient de faire une période de métabolique ?

A-t-il des antécédents ? En effet un sport comme le volley est un sport de contact avec soi-même.

A quel poste joue-t-il ? C’est une question importante à mon sens. La détente d’un poste pourra être horizontale, celle d’un autre poste, verticale. Notre travail ne sera pas le même. Pour bien comprendre les gestes d’un sportif, je vous conseille de regarder un match  en prenant un joueur en référence pour la gestuelle. On passe de la théorie à un cas concret.

performance bpjeps volley

 

 

Le choix de méthode a aussi son intérêt : travail unilatéral ou unipodal suivant la période de la saison ? Est-il plus pertinent de travailler en poids libres ou guidés pour un sport co ? Quels leviers travaillent et où sont les forces à exercer, à retenir, ou à maintenir ? Ce qui donne aussi un choix sur les méthodes concentriques, excentriques ou isométriques, mais aussi sur les exercices à choisir.

Lors du passage des tests comme par exemple le ratio quadriceps/ischios doit-il être le même que celui un client santé ? Des démarrages rapides et freinages presque automatiques changeront peut-être le ratio à avoir.

 

  1. L’environnement

Au volume de la séance il faut ajouter le volume de son entrainement propre. Arriver à 200% ou 50% du volume d’un match est-ce intéressant ? Le mettre en surentraînement n’est pas une option possible.

De même pour ce qu’il fait lors de son entraînement volley, ça doit concorder avec la séance musculation. Si le travail du soir est basé sur le système nerveux, est-ce raisonnable  de le surcharger le matin?

Pour une image plus nette, cliquez dessus !

 

Performance preparation physique BPJEPS

 

Conclusion

Beaucoup de questions à poser. Mais si vos réponses sont justifiées, elles vous donneront les bonnes cartes pour réussir une bonne planification et programmation… Que l’examinateur soit d’accord ou pas avec la méthode. De plus, il sera remarqué le sérieux de votre travail.

Une fois le diplôme en poche, ce sont de réelles responsabilités d’aider le sportif à performer, mais aussi à éviter les blessures.

Pour connaître les subtilités d’un dossier adapté spécifiquement à votre cobaye, rendez-vous sur la formation « Un dossier péda en BETON» !  

 

Livret gratuit à télécharger : cliquez sur l’image

Visuel Livret PENDANT

Rajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.