Rattrapage BPJEPS : les 3 choses à faire et à éviter

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook
Facebook
YouTube
Instagram

Vidéo sur les trois choses à faire et à éviter pour le rattrapage BPJEPS

Les résultats sont tombés : vous êtes en rattrapage sur une ou plusieurs UC.

A ce stade, tout est encore possible. Donc pas questions de gaspiller votre dernière cartouche !

 

Livrets gratuits à télécharger : cliquez sur l’image

Visuel Livret PENDANT
Suite à mon expérience de membre du jury pour les rattrapages en mention D des UC 7-8-D, je vous explique, exemples concrets à l’appui, les 3 choses à faire pour sauver votre mise… Et les 3 choses qu’il faut surtout éviter.

Le jury dont j’ai fait partie a validé les UC en rattrapage pour 4 des candidats… Dont certains où c’était très mal parti à la vue de leur dossier et des commentaires du jury précédent.
A l’inverse, nous n’avons pas validé un candidat dont il ne manquait pourtant qu’une partie seulement de l’UC 7D.

Je reprends ici leur exemple en vous indiquant pourquoi leurs justifications et leur attitude nous ont convaincu… Ou pas.

Avez-vous d’autres conseils ou expériences à partager liés aux rattrapages ? Dite-les en commentaire !

 

Retranscription de la vidéo

Quels sont les trois choses à faire et les trois choses à éviter si vous êtes en rattrapage ? Je suis Frédéric Balussaud de Réussir son BPEJPS, le blog qui aide les coachs sportifs à obtenir leur diplôme et à vivre de leur passion. Il y a deux jours, j’étais membre du jury pour le rattrapage des UC 7 8 et 9 en mention D. Certains étudiants avaient les 3 UC à repasser et certains d’entre-deux n’avaient aucune case de validé. A cela s’ajoutait parfois un dossier péda très moyen. Et pourtant nous avons validé les trois étudiants à qui ils manquaient les trois UC. Comment ces étudiants ont-ils fait pour rattraper le coup ? Je vais vous donner trois points.

 

1er point : ils ont pris en compte les remarques du jury pour améliorer leur séance

Tout simplement. Par exemple, une des candidates présentait un circuit training. Le jury précédent avait indiqué « gestion aléatoire dans le travail et de repos ». Lorsqu’elle est repassée avec nous, elle avait programmé sur son téléphone des bips pour les temps de travail et de repos. Elle ne pouvait plus se tromper. Certes, c’était une solution de facilité, mais au moins ça résolvait le problème. On a trouvé ça intelligent. Si vous voulez faire la même chose, vous pouvez utiliser une application Gymboss. Elle est utilisée parfois dans les coachings.

 

Deuxième point : ils ont démontré leur raisonnement avant de donner la réponse

Je m’explique. Le jury sera toujours plus tolérant si vous expliquez votre raisonnement pour arriver à un résultat, plutôt que de donner le résultat et de tenter ensuite plus ou moins bien d’expliquer pourquoi. Je donne un exemple : on vous pose la question « les étirements peuvent-ils être dangereux ? ». Plutôt que de répondre cash : « non, quoi que, peut-être dans certains cas, donc oui. Parce que je crois que cela augmente le seuil de tolérance à la douleur. » Dans le sens inverse, on peut dire que les étirements peuvent augmenter le seuil de tolérance à la douleur. Donc dans certains cas, surtout lors d’un effort intensif, on peut moins ressentir la douleur. C’est ce qu’on appelle l’effet analgésique. Donc un étirement peut être dangereux dans ce cas-là par exemple. A ce moment-là le jury suit votre raisonnement et aura plus tendance à pencher dans votre sens, même si à la base ils n’étaient pas tout à fait d’accord avec votre réponse finale.

Troisième point : prendre du plaisir

Voir que l’étudiant est souriant, qu’il y a une complicité entre lui et son cobaye, on adore. On projette ainsi bien la personne coacher en conditions réelles. A l’inverse, un autre étudiant n’avait que la partie justification scientifique de UC 7 D à valider. Et nous ne lui avons pas validé. Pourquoi ?

Premier point : il mentionnait dans son dossier de péda des éléments qu’il ne maîtrisait pas. Une partie portait sur les étirements. J’avais relevé des incohérences. Je l’ai donc interrogé dessus. Et il ne maitrisait pas du tout les étirements. Si vous ne maîtriser pas un sujet, n’en parlé pas dans votre dossier péda ! Mettez-vous à la place du jury. Dans le cas d’un étudiant qui n’a que l’UC 7 D à repasser, nous n’avons le candidat qu’en entretien. Nous n’avons donc pas vu sa séance. La ressource que l’on a pour l’interroger, c’est son dossier péda. Donc forcément nos questions vont être liées à ce qu’il a marqué dedans. Par rapport à votre dossier péda : vous pouvez le modifier entre le premier passage et le rattrapage. Nous ne lisons pas le dossier précédent. Par contre, nous avons les commentaires du jury précédent. L’exception au fait de modifier votre dossier, ce serait par exemple si le jury a indiqué qu’il ne vous a pas validé l’UC 8 D à cause d’une mauvaise exécution du squat. N’allez pas enlever le squat. Dans les autres cas, vous pouvez modifier sans problème.

Deuxième point : l’attitude

Une attitude désinvolte du type « je m’enfoutiste », le fait de souffler, de regarder ailleurs, de faire un regard tueur ou de ne pas du tout sourire… On avait l’impression de le faire royalement chier, c’était très désagréable.

Troisième point : il ne savait pas justifier ces choix

Nous dire : « C’est comme ça, c’est évident, tout le monde le sait », ce n’est pas une bonne réponse. On veut que vous compreniez pourquoi. Car ce qu’on pense être juste aujourd’hui est différent de ce qu’on pensait être juste il y a 20 ans. Et dans 20 ans, ce que l’on dit aujourd’hui sera parfois obsolète. Ce n’est pas une science exacte. Il fait savoir justifier.

 

Je vais maintenant vous donner quelques conseils :

Premier conseil : lorsque le jury vous repose des questions sur un même sujet, il ne faut pas prendre ça pour de l’acharnement. On essaye de prendre un autre angle pour que vous compreniez mieux. Au lieu de vous fermer comme une huitre, essayez de vraiment comprendre ce que l’on vous demande. Quitte à demander une reformulation de la question. Parfois on pose mal les questions. A ce moment-là, dite simplement : « Je n’ai pas vraiment compris votre question, pouvez-vous la reformuler. Ou bien, dite si j’ai vraiment bien compris, vous me demander blablabla.

Deuxième conseil : lorsque vous n’avez pas su répondre à un sujet, il ne faut pas penser que c’est mort direct. On va vous interroger sur d’autres notions. Vos réponses pourront compenser vos faiblesses.

Troisième conseil : souvent il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse

Ce qui est important, c’est la justification. Par exemple, lors d’un squat, un candidat avait mis une box relativement haute derrière son cobaye lorsqu’il faisait un squat. Pour moi il y a un risque de tassement de la colonne vertébrale en cas de choc entre les fesses du cobaye et la box. Surtout en fin de série lorsque le cobaye fatigue et qu’il y a des charges lourdes. C’est mon avis. Mais vous pouvez me dire l’inverse, j’accepterais si c’est justifié. Si vous me dite que vous ne mettez la box que lorsque vous vous placez derrière le cobaye pour être là si il lâche, et que dans l’état suivant de l’apprentissage vous prévoyez d’utiliser à la place de la box un élastique, ça me va ! Surtout lorsque je vois que vous prenez en compte la sécurité. C’est très essentiel. Sachez que le jury est généralement bienveillant. Quand vous avez un jury neutre, il n’est pas là pour vous casser. Il n’a juste pas envie de mettre sur le marché un coach qui n’a pas de connaissance minimale ou qui n’a pas l’attitude requise en tant que coach sportif. N’allez pas croire que le jury prend plaisir en tant que gros vicieux à ne pas vous donner le diplôme.

Maintenant, si vous sentez que vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé pour votre rattrapage, et que vous êtes prêt à vous remettre en question et que vous êtes prêt à bosser, cliquez sur le lien qui s’affiche. Il est aussi présent dans la description de la vidéo. Pour être sûr de ne pas rater les prochaines vidéos sur le BPJEPS AF, cliquez sur le bouton s’abonner à droite. Car à la fin de cette vidéo je vous ai sélectionné deux autres vidéos. C’était Frédéric Balussaud du blog réussir son BPEJPS.

 

Livrets gratuits à télécharger : cliquez sur l’image

Visuel Livret PENDANT

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook
Facebook
YouTube
Instagram

Rajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.