Quel statut choisir en tant que coach sportif ?

Interview de Christophe Bats sur « Quel statut choisir pour un coach sportif ? »

 

Dans cette interview exclusive, Christophe Bats, expert Fitness et formateur BPJEPS AGFF, va vous éclairer sur le statut juridique à choisir en tant que coach sportif débutant, que ce soit pour la mention D et/ou la mention C.

Christophe va répondre aux questions suivantes, que vous êtes à même de vous poser lorsque vous êtes débutant dans le métier :

  • Quel statut juridique conseiller à un Personal Training débutant qui exerce au domicile des particuliers ? Et pourquoi ?
  • Quel statut juridique conseiller à un instructeur en cours collectifs qui partage ses heures entre plusieurs clubs de Fitness ? Et pourquoi ?
  • Un coach sportif peut faire bénéficier ses clients d’une remise d’impôt de 50%. Dans quel cas cela s’applique-t-il et quelles sont les conditions à respecter ?
  • Est-il obligatoire pour un auto-entrepreneur coach sportif de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ?

Vous verrez que les réponses ne sont pas aussi simples qu’il n’y paraît et qu’il y a des subtilités à connaître.

Avec chiffres et exemples précis à l’appui, Christophe vous livre des astuces dont il a le secret, par exemple sur la manière de faire baisser le coût d’une assurance responsabilité civile professionnelle.

Et vous, quel statut avez-vous ou voulez-vous choisir ? Pourquoi ?

 

Vous pouvez retrouver Christophe Bats :

 

Le syndicat APS2PF dont Christophe parle : www.unsa3s.org

Retranscription de l’interview de Christophe Bats

  • Dans cette interview, Christophe Bats, expert fitness et formateur BPJEPS AF va vous éclairer sur le statut juridique à choisir en tant que coach sportif débutant. Christophe bonjour !
  • Bonjour Frédéric !
  • Il est formateur BPJEPS AF dans plusieurs centres. Il est également coordinateur dans le centre Esciencia. Il a fait deux formations simultanées aussi bien dans le fitness que dans l’expertise comptable. Il est rédacteur dans le nouveau magasine pour coach sportif qui s’appelle coach challenge. Un magazine à forte valeur ajoutée, je vous le conseille ! Il est créateur du groupe Facebook emploi professionnel de la forme France, qui compte plus de 7000 professionnels. D’ailleurs on va le voir ici ! Et il est également le premier formateur que j’ai eu lors de ma reconversion du monde de la finance au monde du fitness il y a quelque année. C’était lui qu’on m’a conseillé de contacter. Imagine que les gens qui nous écoute sont des coachs qui viennent d’être diplômés du BPJEPS AF et qu’ils se lancent en tant que coach ou instructeur au cours collectif. On va prendre des cas concrets et le premier d’entre eux va être : quel statut conseillerais-tu à un coach sportif débutant qui aimerais faire du coaching chez un particulier ?
  • Alors c’est être un personal trainer, faire des cours particuliers et privés. L’idéal c’est de se mettre en travailleur indépendant. Avec un statut le plus simple possible : l’autoentrepreneur, qui a aujourd’hui l’appellation micro entrepreneur.
  • C’est un peu moins valorisant comme terme mais bon, on s’adapte ! Tu conseillerais dans un premier temps un statut de micro entrepreneur pourquoi ?
  • Simplement parce que ce statut a été fait pour simplifier énormément la tâche et les procédures administratives. Et c’est d’une simplicité déconcertante d’utiliser et de se mettre sous ce régime.
  • D’accord ! Avec ce régime-là, lorsqu’on n’a pas de chiffre d’affaire, on ne paye pas d’impôts ni de charge, c’est très utile !
  • Zéro chiffre d’affaire, zéro charge !
  • On va prendre un deuxième cas, qui est très répandu pour ceux qui ont la mention. C’est les instructeurs de cours collectifs qui se partagent entre plusieurs centres de fitness, qui ont des heures à droite à gauche. Quel statut juridique leur conseilles tu d’avoir et pourquoi ?
  • On voit de plus en plus, notamment sur le groupe emploi professionnel de la forme France, que les clubs demandent des autoentrepreneurs, des micro entrepreneurs pour réaliser les prestations de cours collectif ou même tenir un plateau de musculation cardio. C’est la grande tendance. Malheureusement, la législation veut qu’aujourd’hui il y ait un problème vis-à-vis de l’URSAFF qui s’appelle le lien de subordination et qui veut que malgré la tendance, les clubs ont des risques vis-à-vis de l’emploi de ce type de statut. Ce qui n’est pas impossible ! On peut travailler en tant que micro entrepreneur pour tenir un plateau et donner des cours collectifs, mais il faut être prudent car le risque que prend le club peut être très important.
  • Mais est-ce que le coach ou l’instructeur en question prend un risque en acceptant de travailler avec ce statut ?
  • En théorie d’un point de vue juridique oui. Il peut être considéré comme coauteur du problème. Mais dans tous les cas qui ont pu se présenter c’est surtout le club qui va écoper des peines en cours.
  • D’accord ! En supposant qu’un club dise : « j’ai envie que tu fasses 5h par semaine de cours collectifs, et je ne prends que les auto entrepreneur », conseilles-tu d’accepter cette proposition ?
  • J’inciterai le club et le coach à me contacter pour que je puisse leur dire de quelle façon ils peuvent travailler en coordination, mais également pour éviter tous les risques qui peuvent se présenter.
  • Je mettrais les coordonnées sur cette vidéo pour que vous puissiez le contacter. En tant que coach sportif qui exerce chez des particulier, il y a également la possibilité d’avoir une remise d’impôts de 50% pour les clients qui contactent un coach sportif. Dans quel cas s’applique cette possibilité et quelles sont les conditions à respecter pour le coach sportif ?
  • On est dans le cas d’un personal trainer. Il y a possibilité pour le particulier, donc le client, de bénéficier d’un avantage fiscal de 50% du prix payé au personal trainer. A titre d’exemple, un personal trainer qui facture sa prestation 80 euros pour un entrainement à domicile. Le client pourrait bénéficier de 40 euros d’avantage fiscal qu’il pourrait déduire de ses impôts. Sa séance ne reviendrait qu’à 40 euros. Mais il y a la nécessité d’être « service à la personne », c’est-à-dire d’avoir une habilitation préfectorale pour le coach qui va pouvoir faire bénéficier de ces 50%. C’est une demande avec un processus fait auprès de la préfecture, pour être habilité service à la personne. Mais dans ce cas, si le coach est travailleur indépendant, il ne pourra pas faire d’autres activités à côté. Exemple, un coach personal trainer et également qui donnerait des cours en tant que travailleur indépendant dans des clubs de forme ne pourrait pas prétendre à l’habilitation service à la personne. Ce doit être une activité unique.
  • D’accord, dernière question concernant l’assurance. Est-il obligatoire pour un auto entrepreneur ou micro entrepreneur coach sportif de souscrire une assurance responsabilité civile ?
  • C’est une obligation légale, c’est le code du sport qui oblige si vous êtes coach sportif que ce soit chez des particuliers ou ailleurs, quand vous êtes indépendant vous êtes une entreprise à part entière et vous devez avoir une assurance responsabilité civile professionnelle. Vous ne pouvez pas utiliser l’assurance que vous avez en tant que particulier. C’est une assurance à part qui coute entre 100 et 300 euros par an. Cela dépend de la compagnie mais aussi de ce qui va être couvert. Plus vous êtes couvert, plus l’assurance sera chère. Ce que je peux vous conseiller c’est d’adhérer au syndicat aps2pf.org qui permettra de toucher une assurance responsabilité civile professionnelle autour de 80-90 euros par an.
  • Excellent, je mettrai le lien en bas de la vidéo ! Christophe, ou est-ce que les lecteurs du blog peuvent te retrouver ?
  • Un peu partout en France, sur coach et challenge bien évidemment avec les différents articles qui paraissent tous les deux mois. Mais si vraiment les personnes veulent retrouver des informations régulièrement sur ce que je propose, qu’ils aillent sur le site christophe-bats.com.
  • Je mettrais le lien sous la vidéo. Je vais vous montrer à quoi ressemble le coach challenge ! Il y avait justement un de ses articles sur les coachs entrepreneur ! Très bien ! Pour ceux qui regardent la vidéo, si vous connaissez des coachs sportifs qui débutent et qui galèrent pour se lancer, n’hésitez pas à leur partager cette vidéo. Vous pouvez également souscrire à la chaine YouTube en cliquant en bas à droite. C’était Frédéric du blog Réussir son BPJEPS avec Christophe Bats, merci Christophe !
  • Félicitations pour ce que tu fais car c’est vraiment bien, continue !
  • Super, merci, salut Christophe !
  • A bientôt !

 

Livret gratuit à télécharger : cliquez sur l’image

Visuel Livret APRES

Rajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.