Coach sportif et blogueur : allier passion et qualité de vie

BPJEPS coach sportif blogueur

Il y a à peine 3 ans, je n’y connaissais rien au monde des blogueurs et je n’avais pas conscience du style de vie qu’un blog pouvait apporter.

Fin juin 2014, alors que je terminais ma formation BPJEPS AGFF (ex BPJEPS AF), je m’y suis penché d’un peu plus près pour comprendre. Je suis tombé sur Aurélien, un Marketer qui aide les gens à se lancer en tant que blogueur.

Je trouvais géniale l’idée de pouvoir vivre de ma passion tout en ayant la liberté de pouvoir bosser depuis n’importe où. Ce que ne permet pas vraiment le métier de coach sportif en tant que tel.

 

Je me suis dit, allez, pourquoi pas essayer. Au pire, je vais perdre du temps et un peu d’argent, mais ça me fera quand même de l’expérience.

 

 

5 raisons de devenir blogueur

Au fur et à mesure qu’Aurélien me formait, je me rendais compte des avantages que le blogging offrait :

1. Tu touches, et donc tu aides, beaucoup plus de personnes : au lieu de toucher quelques dizaines ou centaines de personnes via tes cours, tu en touches ici des milliers, voire des millions pour ceux dont la notoriété est la plus importante.

 

2. Liberté géographique : même quand tu pars à l’autre bout du monde, tu peux continuer ton activité

 

3. Liberté pour gérer ton temps : c’est toi qui choisit quand tu veux bosser.

 

4. De part les recherches que tu dois faire pour ne pas écrire de conneries et les personnes que tu contactes, tu développes ton expertise

 

5. Et bien-sûr tu n’as pas de patron

 

Depuis deux ans, j’ai déjà pu tester de travailler sur le blog Réussir son BPJEPS depuis l’étranger. Je me suis donc rendu successivement à Shangaï, Bali, Singapour, le Mexique, les Etats-Unis, le Canada, l’Inde, la Tanzanie et la Hongrie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est vraiment le pied de pouvoir bosser depuis n’importe où… Ou presque. Je me suis quand même fait hacker mon ordinateur en Inde et j’ai parfois bien pété un câble pour avoir une connexion internet qui permette au moins d’ouvrir mes mails. Et c’est parfois loin d’être facile de bosser quand tout le monde autour de toi est en train de boire un jus de coco les pieds en évantail.

Mais bon ça, c’est un autre problème ;-)

 

Attention : rien n’est facile !!!

Ce que tu vois comme travail sur le blog (rédaction d’articles ou de vidéos) ne représente peut-être que 20 à 30% du travail total. Il y a BEAUCOUP d’autres choses qui se passent derrière, en coulisse.

Devenir blogueur demande (énormément) de patience et de détermination. Au début, quand tu bosses durant des mois, que tu t’acharnes et que tu vois qu’il n’y a (presque) que ta mère qui visite ton blog et que les autres visiteurs passent en moyenne 2mn sur des articles qui t’ont pris des heures à rédiger, ce n’est pas évident de garder la motivation.

Comme dans le coaching sportif, si tu n’innoves pas et que tu ne te formes pas en permanence, tu deviens rapidement un produit dont la date de péremption s’approche à grand pas.

Tu sors quasiment tout le temps de ta zone de confort. Pas facile si tu es timide de te filmer devant une caméra. Pas facile si tu n’as pas l’âme d’un écrivain de rédiger des articles. Pas facile si toi et la technologie font deux de faire des montages vidéo.

Il ne faut pas avoir peur d’être jugé et être open aux critiques. Quand tu t’es pris la tête à réaliser une vidéo et qu’un mec sur Facebook marque « il est soporifique ce mec », il faut ravaler sa fierté et se dire : « ok, en fait le mec il a raison, je vais travailler ça ».

Les revenus que peuvent générer ton blog mettent souvent bien plus de temps à arriver que ce que tu imagines. Au bout de 6 mois, quand tu fais les comptes et que tu te dis que tu as bossé et investi sur ton blog comme un taré et que tu as généré au total 114€ de revenus, soit 0,23€ de l’heure, tu te dis qu’il faut vraiment que tu sois passionné et que tu aies une envie monstre d’aider les autres pour continuer.

Il faut donc être patient, avoir la soif d’apprendre, savoir se remettre en question et avoir une réelle volonté d’aider les autres du mieux que tu peux.

 

Bien se former

Choisir le bon formateur reste l’un des choix les plus importants que tu vas devoir faire pour te lancer en tant que blogueur.

Pour ma part, j’avais bien accroché avec Aurélien car il était clair, concret et aller droit à l’essentiel. On avait de plus à peu près le même âge et il s’agissait pour lui aussi d’une reconversion professionnelle.

Aurélien a écrit un livre qui explique cet univers des blogueurs et où il raconte, sans langue de bois, comment il est parvenu à aider des milliers de personnes tout en vivant confortablement de son blog. Son livre « Je gagne ma vie avec mon blog » est pour une durée limitée, exceptionnellement gratuit (au lieu de 14,99€).
Au lieu de payer pour lire un roman, c’est quand même plus sympa de recevoir gratuitement un livre qui peut te permettre de vivre de ta passion, n’est-ce pas ? ;-)

 

 

2 commentaires

Rajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.