Le coaching SAUVAGE

Le coaching sauvage : interview de Christophe Bats

Le coaching sauvage, autrement dit les coachs qui exercent… Sans diplôme.

Dans cette interview, Christophe Bats, expert Fitness et formateur BPJEPS Activités de la Forme, va vous faire un état des lieux sur le coaching sauvage.

Il va notamment répondre aux questions suivantes :

  • Qu’appelle-t-on « Coaching sauvage » ?
  • La proportion des coachs sauvages est-elle importante ?
  • Que risquent-ils ?
  • Que leur conseillerais-tu pour régulariser leur situation ?

Si vous voulez devenir un coach en toute légalité, le diplôme BPJEPS AF est faite pour vous : dans ce livret gratuit, vous trouverez 5 conseils du jury pour réussir votre entretien oral BPJEPS AF.

Cliquez sur l’image pour le télécharger
Visuel Livret PENDANT

Retranscription de l’interview sur le coaching sauvage

Dans cette interview Christophe BATS expert fitness et formateur BPJEPS AF va vous faire un état des lieux sur ce qu’on appelle le coaching sauvage.

 

Frédéric : Bonjour Christophe

Christophe : Bonjour Frédéric

  • Alors Christophe première question. Qu’est-ce qu’on appelle le coaching sauvage ?
  • C’est une bonne question. On pourrait dire que le coaching sauvage c’est le fait pour des coachs non diplômés d’enseigner contre rémunération. Alors ça se fait généralement en intérieur ou en extérieur ; plus souvent on le constate en extérieur, mais effectivement en le constate de plus en plus souvent, on le remarque sur le terrain et on voit que des non diplômés, souvent ont tendance à encadrer des groupes pour les entraîner.
  • Et donc c’est plutôt une pratique croissante… ?
  • Disons une pratique croissante…, on pourrait dire qu’en ce moment alors qu’il fait très beau, oui parce que lorsque le soleil est au rendez-vous on a tendance à aller à l’extérieur donc effectivement on a ce billet cognitif qui laisse sous-entendre que ça se développe beaucoup plus en ce moment mais ce n’est pas certain en réalité.
  • D’accord, pour donner une idée, est-ce qu’on peut avoir une idée de la proportion de coachs sauvages par rapport aux coachs diplômés ?
  • Difficile, difficile justement pour cette même raison, parce qu’à partir du moment où les conditions en extérieur permettent de pouvoir entraîner ou de pouvoir s’entraîner, on a facilement des coachs qui sortent du côté indoor sur la partie outdoor et faire du coaching rémunéré, alors qu’ils ne sont pas diplômés en réalité.
  • Et donc concrètement, ils font ça à l’extérieur, ils peuvent même faire ça chez un particulier.
    Et concrètement que risquent-t-ils s’ils sont pris ?
  • Le code du sport dit dans son article L 212-1 : « Que l’enseignement du sport contre rémunération nécessite d’être diplômé d’un des diplômes du registre national de la certification professionnelle ». Donc il faut avoir un diplôme pour pouvoir enseigner les activités physiques contre rémunération, et notamment le coaching, alors quand on va à l’encontre de cet article, on encourt 1 an de prison et 15 000 € d’amende.
  • Alors du coup Christophe qu’est-ce que tu conseillerais aux coachs pour régulariser leur situation ?
  • Forcément dans un premier temps, être diplômé, mais il est toujours assez difficile lorsqu’on a une activité à temps plein qui n’est pas forcément du coaching, de pouvoir se lancer dans une formation qui peut durer 1 an ou 2 ans. Alors, il est préférable de passer un diplôme pour pouvoir être coach et enseigner de façon régulière dans la légalité ou bien dans un deuxième temps pourquoi pas arrêter complètement le coaching pour éviter d’avoir cette sanction pénale qui est de 1 an de prison et une amende pécuniaire de 15 000 €.
  • Est-ce qu’il y aura des solutions pour des personnes qui veulent faire ça un peu à côté en plus, mais qui veulent être dans la légalité ?
  • Eh bien il y a le CQP (certificat de qualification professionnelle), qui permet justement d’enseigner contre rémunération de façon totalement légale une activité d’éducateur sportif.
  • Donc le CQP c’est à temps partiel par rapport au BPJEPS ?
  • Effectivement on est bloqué sur 360 heures par an.
  • D’accord, ce qui permet de se mettre un peu dans les clous. Où est-ce que les lecteurs du blog peuvent te retrouver ?
  • Sur Facebook et puis sur le site officiel christophe-bats.com.
  • D’accord et est-ce que tu aurais une question à poser aux lecteurs ?
  • Il y a quelque chose d’assez intéressant qu’on puisse leur poser : « Est-ce que vous seriez prêt à mettre votre santé entre les mains de quelqu’un qui n’est pas diplômé ? »

 

Et vous ? Seriez-vous prêt à mettre votre santé entre les mains de quelqu’un qui n’est pas diplômé ? Aviez-vous déjà été témoin du coaching sauvage ? Si oui, saviez-vous les risques encourus ?

Si vous voulez devenir un coach en toute légalité, le diplôme BPJEPS AF est faite pour vous : dans ce livret gratuit, vous trouverez 5 conseils du jury pour réussir votre entretien oral BPJEPS AF.

Cliquez sur l’image pour le télécharger
Visuel Livret PENDANT

 

One commentaire

Rajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.