Le dossier VAE : exemples de profils de personnes qui postulent

Les consultations pour la VAE, qui servent à monter le dossier VAE, sont l’occasion de découvrir des personnes merveilleuses qui ont un profil très riche de compétences et d’expériences, par exemple :

  • Titulaires de doctorat, DESS, diplômés d’Ecoles Supérieures de Management
  • Cadres supérieurs dans une boite de pub, journalistes spécialisés, chefs d’entreprise, coachs sportifs à l’étranger

Ces personnes ont souvent fait un investissement sur elles-mêmes avec des formations internationales de haute qualité.

 

Livret gratuit à télécharger : 

 

 

Voici quelques exemples de diplômes et de formations effectuées par des personnes souhaitant avoir le BPJEPS AF grâce à un dossier VAE :

– National Academy of Sports Medicine Miami USA

– ONNIT Academy Foundations Texas USA

– Formation Hot Yoga à Ko-Samui– Absolute YOGA THAILANDE – yoga ashtanga, yin et restorative yoga

– Formation spinning « Spinning instructor Training » à New York USA

– Diplôme Boxe anglaise et entraîneur de boxe olympique niveau 1 (Fédération Québécoise de Boxe)

Et bien sûr CrossFit, Zumba et Piloxing, plus courants en France

Leur point commun ? Elles sont généralement hyper compétentes et reconnues dans leur pays en tant que coach sportif, investies dans leur métier, leur passion, leur vocation….

Elles ont le projet de revenir en France.

Malgré toutes ces certifications et leur très riche expérience, elles ne peuvent pas y exercer le métier de coach sportif contre rémunération car elles n’ont pas de diplôme reconnu en France (voir article : Coachs sportifs : diplôme obligatoire… Ou pas ?)

 

C’est comme cela en France, un diplôme reconnu à l’annexe est obligatoire pour exercer contre rémunération.

 

Obtenir le BPJEPS AF via un dossier VAE est une solution idéale pour elles, compte tenu de la distance, de leur charge de travail et de leur vie personnelle.

Facile me direz-vous ! Vu leurs diplômes et leur expérience, elles vont obtenir facilement une équivalence avec le BPJEPS AF option cours collectifs, voire même plus !!!

Eh bien NON

Cela ne fonctionne pas ainsi. La réglementation est très claire sur le sujet. La démarche et le dossier VAE sont très structurés (voir mon article VAE et BPJEPS AF : 10 astuces pour réussir à l’obtenir)

Cette démarche nécessite du travail et un gros investissement personnel. Certaines personnes s’interrogent souvent sur son utilité et peuvent se sentir découragée avant même d’avoir commencé.

 

 

 

Je vous propose d’avoir un autre regard sur cette obligation et de la considérer comme une opportunité…

…L’opportunité de se poser, de s’analyser, pour affirmer ses fondations et se révéler.

 

On essaye ?

 

 

 

La demande de recevabilité…. Une opportunité ?

Elle consiste à accumuler les preuves de vos expériences d’éducateur sportif, même celles qui vous semblent insignifiantes. Un remplacement bénévole va compter, à condition d’être justifié.

 

 

PFFF galère… Obligée de contacter toutes les personnes que j’ai côtoyées il y a 1000 ans…

 

Ou alors ???

 

 

L’opportunité de se souvenir, de renouer du contact et de valoriser
toutes ces heures effectuées sans même y avoir prêté attention tant c’était avec plaisir que vous avez remplacé, animé, partagé !

 

 

Comment faire ?

Préparez un tableau de 8 colonnes

  1. Date : début et fin (approximative si c’est ancien)
  2. Structure : Nom Ville Pays Forme juridique (asso…)
  3. Nom du contact : celui de l’époque fera l’affaire dans un premier temps
  4. Téléphone / mail
  5. Types de cours : ceux que vous avez donnés avec vos mots à vous
  6. Nature du public : enfants, ados, actifs, seniors. Public spécifique ? handicap, pathologies
  7. Volume horaire : même une heure compte !!!
  8. Commentaires – souvenirs : tout ce qui vous vient à l’esprit

 

Puis actualisez les données.

L’étape suivante va consister à réactualiser les informations juridiques et les moyens de contact. Si la structure n’existe plus, il peut être opportun de contacter des personnes localement qui peuvent être restés amis avec les dirigeants de l’époque. Le monde de la remise en forme est petit et nous sommes en général tous des passionnés. Je suis certaine que vos anciens adhérents ne vous ont pas oubliés.

Il vous faudra également recenser toutes les formations auxquelles vous avez assistées (et que vous avez la plupart du temps financées…), et récupérer les attestations si vous les avez égarées. Toutes les pièces qui attestent de votre investissement dans le métier sont prises en compte dans la demande de recevabilité.

 

 

 

 

 

Je vous promets que vous serez surpris de constater l’étendue de votre expérience et de vos compétences. La mémoire appelle la mémoire, et des souvenirs vont remonter à la surface.

NOTEZ-LES !!! Soit dans la case commentaires souvenirs… Ou un autre espace de stockage adapté à votre fonctionnement, toujours classé par structure.

Autorisez ce temps d’infusion et accueillez les idées avec bienveillance. A ce stade de la démarche, captez tout ce qui vient. Le tri se fera plus tard, qui servira à la rédaction du dossier VAE.

 

 

Quels sont les bénéfices de ce travail ?

Ce travail de fond est le début des fondations de votre diplôme. Tous les éléments recueillis seront utiles pour la rédaction de votre dossier VAE, et inconsciemment, votre cerveau va commencer à structurer votre analyse d’expérience.

C’est aussi un premier test pour mesurer votre motivation et à commencer à vous organiser pour libérer du temps.

Et enfin c’est l’occasion de nouer des relations avec votre interlocuteur VAE à la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) que vous aurez choisie. Il vous aidera à télécharger le dossier VAE, et vous renseignera sur les étapes réglementaires de votre demande de VAE.

Ce tissage de liens professionnels est essentiel à la réussite de votre projet.

 

Voilà quelques conseils pour vous aider à obtenir votre demande de recevabilité.

Mais peut-être vous sentirez-vous plus à l’aise si je vous épaulais dans cette démarche de demande de recevabilité ?

Dans ce cas, je vous invite à souscrire l’option « Assistance Recevabilité ».

 

 

La rédaction de l’analyse de l’expérience : une mine d’or ?

 

 

Je vous conseille de commencer cette rédaction lorsque vous avez reçu votre demande de recevabilité et vérifié avec votre contact à la Direction Régionale Jeunesse et Sport, la date limite de retour de votre dossier VAE pour être examiné au prochain jury VAE.

 

Par où commencer ?

Faut-il vraiment que je raconte ce que je sais faire ? Alors que je n’ai plus besoin d’y réfléchir tant c’est devenu naturel ?

Est-il indispensable que je décrive ce que je fais tous les jours et ce pour quoi mes clients (adhérents) me font régulièrement des retours sur le bien-être que ça leur apporte ?

La réponse est OUI

 

 

 

Avant de vous parler de la formidable opportunité que représente cette rédaction, voici un petit focus sur le processus d’apprentissage.

 

Les paliers de l’apprentissage

Lorsqu’on apprend quelque chose, quel que soit le domaine, nous passons systématiquement par 4 étapes. Le descriptif de ce processus est fréquemment attribué à Abraham Maslow. J’ai choisi de vous le présenter parce que je l’ai vécu.

Grâce à la connaissance de ce mécanisme, j’assimile plus facilement de nouvelles informations et je gère mieux les périodes où j’ai l’impression de stagner.

 

Palier 1 : je ne sais pas que je ne sais pas

C’est l’étape de l’ignorance… Le tout début.

Je ne sais pas que je ne sais pas donner un cours de fitness en musique parce que je ne l’ai jamais fait de ma vie. Et me voici face aux adhérents…

 

Palier 2 : je sais que je ne sais pas

Cette étape constitue le début de l’apprentissage. Pour continuer à progresser, je vais avoir besoin de motivation. Quel est mon objectif ? Qu’est-ce que je vais devoir mettre en œuvre pour évoluer ?

Je découvre que la musique est construite sur des blocs de 32 temps et que je dois mettre en œuvre des mouvements cadencés sur la musique, que je dois donner des consignes anticipées sans perdre la musique.

Cette phase est assez inconfortable et nécessite beaucoup d’efforts, qui pourront prendre beaucoup de temps avant d’atteindre le palier supérieur.

 

Palier 3 : je sais que je sais

Youpi ! Je suis capable de donner mes consignes et de compter 4 3 2 1 sans me tromper !!! J’ai appris quelque chose de nouveau !

Quel bonheur ! Il y a enfin des résultats après tant d’efforts : la récompense !

A cette étape – compétence consciente -, il est encore nécessaire d’être très concentré. Les bases sont acquises, et l’expérience sera nécessaire pour atteindre le dernier palier.

 

Palier 4 : je ne sais plus que je sais

Eh oui, je suis passée dans le mode automatique, plus besoin de réfléchir, tout se fait naturellement.

Je suis capable de donner mon cours en musique, de repérer mes blocs à l’oreille, les anticipations de consignes viennent toutes seules, j’arrive même à porter mon attention sur les postures d’un adhérent en même temps.

C’est le confort !

Et arrive une nouvelle compétence à acquérir par exemple « Donner des corrections collectives à mon groupe pour les aider à progresser » et me revoici au bas de l’escalier !!!!

Marche après marche se construit la compétence.

 

 

 

 

Où en êtes-vous ?

Vous donnez vos cours avec très peu de préparation tant vous êtes expérimenté ? Les débutants qui rejoignent vos cours se sentent immédiatement à l’aise et vous n’avez aucun effort à fournir ?

D’un simple coup d’œil, vous repérez une personne qui a mal au dos et lui proposez naturellement une alternative ?

Êtes-vous réellement conscient de tout ce que vous savez faire ?

Ça m’étonnerait, vous savez tellement de choses, et vous avez d’innombrables compétences !

Prenez quelques instants pour y réfléchir et vous serez surpris !

 

 

 

Les bénéfices de la rédaction de l’analyse des acquis l’expérience

Vous l’avez compris, ce travail va vous conduire à étudier la façon avec laquelle vous avez franchi vos paliers pour en faire l’analyse.

Ce travail nécessite de la méthode et du temps et une quantité de travail importante.

Dans l’assistance VAE, je vous aide à progresser dans cette investigation personnelle et structurante à l’aide d’outils performants, qui vous permettront de monter un dossier VAE.

Je vais vous démontrer que ce travail n’est en aucun cas du temps perdu et constitue une formidable opportunité.

 

 

 

Les bénéfices de ce travail pour le dossier VAE :

Gagner en temps et en efficacité

Vous découvrirez comment vous apprenez et vous apprendrez plus vite. Vous prendrez conscience de vos propres ressources pour les mobiliser plus facilement dans d’autres contextes.

Devenir meilleur 

Vous mettrez le doigt sur de nouveaux points à améliorer pour progresser

Tendre vers l’excellence

Vous conceptualiserez vos compétences devenues intuitives et serez en mesure de les améliorer encore.

Découvrir une nouvelle source de motivation 

Vous identifierez de nouvelles compétences à acquérir. Cela donnera plus de sens à votre travail et vous apportera un nouveau souffle d’énergie.

Améliorer sa performance

Vous serez plus conscients de vos limites et comprendrez ce que vous mettez en place pour les dépasser. Vous connaîtrez ainsi votre mécanisme d’excellence ce qui va l’optimiser.

Renforcer la confiance et l’estime de soi

Vous serez plus sûr de vous en valorisant vos compétences oubliées tant elles sont devenues automatiques. Vous développerez votre aura et serez plus charismatique.

Elargir son champ de compétence

Avec la connaissance de la réglementation et les exigences du diplôme

 

Ok, je suis convaincu. Je veux en savoir plus sur l’Assistance VAE.

 

Le palier 5…. L’étape ultime… Transmettre

Il existe un 5ème palier qui s’appelle la maîtrise. C’est lorsque son niveau de compétence est supérieur à ceux des autres. Le savoir et l’expérience acquis permettent de comprendre le principe d’action, et de l’expliquer, de le transmettre à d’autres.

Parfois, suite à certains apprentissages, certains deviennent des experts.

Un apprentissage efficace n’est terminé que lorsque l’apprenant est à son tour capable de retransmettre son savoir.

Je suis intimement convaincue que tout être humain a pour mission, en tant qu’apprenant, de devenir à son tour un transmetteur de son savoir.

Quoi de plus magique que de transmettre ? D’accompagner des débutants dans leur montée en compétences, de les guider vers l’obtention de leur diplôme et de les aider à se préparer à notre métier si passionnant et exigent à la fois.

 

 

1 – Comment transmettre ?

Plusieurs moyens s’offrent à vous :

Devenir tuteur d’un stagiaire BPJEPS AF : c’est possible après 2 années d’expérience avec le diplôme visé.

Devenir Jury : c’est possible après 2 années d’expérience avec le diplôme visé. Renseignez-vous auprès des écoles.

Vous pouvez également faire des interventions dans les écoles, les fédérations sportives…

 

2- Pourquoi s’engager dans cette voie ?

Evoluer vers le tutorat et la formation a de nombreux avantages :

  • Tisser du réseau relationnel : confrères, clubs, associations, directions régionales
  • Echanger avec des collègues, découvrir de nouvelles pratiques
  • Découvrir d’autres facteurs de motivation
  • Acquérir de nouvelles compétences méthodologiques et réglementaires

 

Et se faire plaisir !!!

 

 

Un mot sur mes motivations

Je suis tuteur de jeunes apprenants depuis 2013 et c’est une joie sans cesse renouvelée. J’apprends autant d’eux qu’ils apprennent de moi. Leurs questions m’interpellent et me permettent d’évoluer et de me remettre en question.

Je m’efforce de leur transmettre mes méthodes, mes convictions et je les invite à toujours garder un esprit curieux et critique pour progresser encore et encore.

Je vis des moments intenses et riches. Quelle joie lorsque je les vois se révéler, s’envoler, jusqu’à la fierté partagée quand ils ont enfin leur diplôme que ce soit avec une école ou une démarche d’un dossier VAE.

Je trouve cela sublimant, et même si certains jours sont plus difficiles que d’autres, je me lève toujours avec la même énergie.

 

Livret gratuit à télécharger :